j.m.p Articles

Le dimanche 6 juin 1824, allant présenter ses hommages à la cour, Chateaubriand apprend par Pilorge, son secrétaire, l’ordonnance du Roi, Louis XVIII, stipulant son remplacement au ministère des affaires étrangères par Villèle. Il n’est plus ministre, « …comme si j’avais volé la montre du roi sur la cheminée. »

Lire l’articleDu ministère à l’opposition

Relecture du passage sur le donjon appelé aujourd’hui tour du chat, dans un cadre bien transformé depuis l’époque où la famille Chateaubriand y logeait. Mise en scène, relativement triste, de quelques reliques de Chateaubriand lorsqu’il décéda rue du Bac à Paris. Néanmoins on retrouve les fameuses boîtes blanches évoquées par Victor Hugo dans Choses Vues 1830-1848.

Lire l’articleLa vie à Combourg

Sous la restauration, Chateaubriand dans une brochure de décembre 1817 revient sur les élections de 1816 qui permirent à Richelieu, conforté par une forte majorité de Constitutionnels à la chambre des députés, de modifier certaines lois.

Lire l’articleDu système politique suivi du ministère

L’exaspération de Victor Hugo dans Choses Vues à propos de Chateaubriand. Il n’est d’ailleurs pas le seul à subir les foudres de Victor Hugo dans ce précieux journal où il récolte « ce qu’il apprend chaque jour » sur son temps dans des notes aussi concises que cinglantes.

Lire l’articleVictor Hugo agacé